"L’art a changé ma vie et je veux témoigner de cette puissance, partager cette connaissance. Je pense le projet artistique de la compagnie comme une matière mobile et souple, un territoire à frontières poreuses où tous les arts s’immiscent et trouvent leur place dans le récit et dans l’acte."

Le projet artistique et sociétal

Cirque ancré dans le réel…et universel

 

 

Je cherche à raccrocher mon quotidien avec ce que se passe autour, en cherchant une sorte de communion entre l’intime et le global. Une quête d’harmonie dans le désordre…

Je cherche dans les corps engagés une tentative de justesse et de pertinence humaine et sociétaire…

Cirque & réinterprétation du quotidien

 

 

Considérer chaque moment comme magique et jouer à déplacer, décaler, renouveler les regards, exploiter les éléments tels qu’ils se présentent à nous pour réinterpréter et réenchanter le quotidien.

Cirque transdisciplinaire, inclusif et décloisonné

 

A travers l’acrobatie et ses maintes contraintes, je constate un paradoxe de résistance sociale. En tant qu’artiste et en tant qu’homme racisé, je cherche des formes d’arts et des esthétiques décomplexées, libres des discriminations.

L’ADN de la Cie repose sur un fondement multiculturel qui crie égalité et prône l’émancipation.

Cirque & écriture contemporaine

 

 

 

Je me sers du théâtre pour nourrir les mouvements par le texte, le mouvement étant un langage en soi.

J’accorde aussi une grande place à la réinterprétation des espaces, notamment les espaces dits non théâtraux.

Il existe autant d’espaces que de formes à réaliser, à réinterpréter, des formes et des êtres humains pour les habiter.

Nos espaces de jeux, ce sont tous les espaces possibles, rues, théâtres, cirques, appartements, hôpitaux, collèges... C’est la ville entière.

C’est une question politique (πολις, polis : ville)

Et à travers des formes, des formats différents : petites formes, numéros, pièces, performances, improvisations... et diverses techniques.

"Le mouvement est permanent, parfois infime. La sensibilité à ce mouvement permanent et partout, définit une grande partie du travail d’acrobate. Cette mobilité permanente est ma manière de performer autant que de vivre, de transgresser de façon douce, d’échapper à tout résumé, toute définition." Edward Aleman

L'équipe

Présidente

Peggy Donck

Trésorier

Philippe Naulot

Acrobate Voltigeur

Edward Aleman

Collaboratrice Artistique

Sophie Colleu

Référente technique & régie lumière

Zoé Dada

Production/diffusion

Mathilde Leclercq

Administration

Christine de Cintré

Le parcours

La Compagnie El Nucleo est née en 2011, à l’issue de la formation professionnelle d’Edward Aleman et Wilmer Marquez, duo de portés acrobatiques, au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne (22ème promotion). Après 10 ans de pratique autodidacte en Colombie, ils sont les premiers Colombiens à intégrer une école de cirque professionnelle en Europe.

Les créations de la compagnie de 2013 à 2021

La compagnie se fait rapidement connaître dans les réseaux d’Arts de la rue et festivals grâce à la création d’une forme courte en 2013 intitulée Sans Arrêt.

La Compagnie créé ensuite un triptyque autour de la quête d’identité

  • Le rapport à l'autre avec Quien Soy ? (2013)
  • Le rapport à soi, à travers le souvenir, avec le solo d’Edward Aleman Inquiétude (2015)
  • Le rapport entre l’individu et le groupe avec SOMOS (2017)

En parallèle, le duo s’implique comme interprètes dans les créations de David Bobée

  • Roméo et Juliette (2012)
  • Warm (depuis 2013)
  • Dios Proveerà (2015) – Edward Aleman aussi Assistant à la mise en scène

Fin 2019, Edward Aleman conçoit Eternels Idiots au contact direct d’adolescents, de leurs cultures et leurs quotidiens : c’est dans les doutes et les espoirs de la jeunesse qu’Eternels Idiots prend sa source et aborde le thème de l’adolescence. En 2021, le spectacle est adapté en forme tout terrain, Marelle.

En 2021, Wilmer Marquez créé Barrières, qui doit voir le jour en mars dans le cadre de Spring et fonde la compagnie Bêstîa.

Le duo se sépare et la compagnie El Nucleo continue de porter les projets d'Edward Aleman sur le territoire normand, naitonal et international, dont les créations TRAP', spectacle-atelier cirque & musique (création 2022), et Salto, spectacle-défi à haute voltige (création 2023).

L’ancrage territorial

  • Une implantation administrative : en 2016, la Compagnie s’installe à Rouen, en Normandie, et noue depuis des liens forts et partenariats avec différentes structures (le CDN de Rouen-Normandie, la Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d'Elbeuf, l’Atelier 231, le festival Eclat(s) de rue à Caen, le Théâtre L’Eclat à Pont-Audemer, le Théâtre Le Piaf à Bernay…)
  • Une implantation artistique : les acteurs locaux prennent une large part dans les co-productions, permettant de nombreux laboratoires et résidence de création, et aussi dans la diffusion des créations successives de la compagnie
  • Une implantation à travers des projets socio-culturels structurants : chaque année, la compagnie s’engage dans des projets de territoire, au niveau de la ville, du département, de la région
  • Une implantation reconnue par les institutions : la compagnie est soutenue par la Ville de Rouen, le Département de Seine-Maritime et la Région Normandie (conventionnement)

Autres soutiens de la Compagnie depuis sa création

  • 2013 : sélection de la compagnie pour les deux dispositifs territoriaux « Vivre ici » (par les Pays de Chaumont) et « Ardèche Terre d’Artistes » (porté par la Cascade, le théâtre de Privas et l’Apsoar)
  • 2013 à 2016 : intégration à un programme de résidence pendant trois ans au Nouveau Relax, Scène Conventionnée de Chaumont
  • 2014 à 2017 : association au Centre Dramatique National de Normandie-Rouen, dirigé par David Bobée
  • Depuis 2019 : conventionnement par la Région Normandie pour l’ensemble de ses activités